Vassieux-en-Vercors

Commune compagnon de la Libération

Ruines de l'église de Vassieux. © Musée de la Résistance et de la Déportation - Département de l'Isère
Ruines de l'église de Vassieux. © Musée de la Résistance et de la Déportation - Département de l'Isère

Identifié comme terrain d’atterrissage principal des troupes alliées au sein du plan Montagnards, le village drômois de Vassieux-en-Vercors devient rapidement l’un des principaux centres de gravité des maquis du plateau.

Hélas, après des parachutages alliés trop peu nombreux, c’est l’aviation ennemie qui assombrit le ciel de Vassieux, d’abord bombardé le 15 juillet 1944. L’aérodrome bâti par la Résistance et les habitants du plateau permet alors l’atterrissage de plusieurs dizaines de planeurs allemands débarquant plus de 400 hommes au cœur même du massif. Alors que la position est rapidement reprise et le maquis dispersé, les troupes allemandes incendient le village (détruit à 97%) et assassinent les 120 maquisards et les 73 habitants survivants avec une infinie cruauté.