LE VOIRONNAIS-CHARTREUSE DANS LA SECONDE GUERRE MONDIALE

François Joly-Lyautey de Colombe, chef FFI de la Chartreuse montre un plan à des maquisards, août 1944, Coll. Musée de la Résistance et de la Déportation - Département de l'Isère  © Musée de la Résistance et de la Déportation - Département de l'Isère

Devenu Secteur II de l’Isère selon le découpage de l’Armée Secrète, la Chartreuse voit la création de premiers groupes de résistance dès 1941 et des premiers maquis au printemps 1943.

Georges Roche « Coriace » crée en 1941 les groupes Marne 1 et Marne 2 qui sont les premières émanations de résistance organisée du secteur à Saint-Egrève, tandis que Jean Weber et Georges Manusset issus des Compagnons de France composent un groupe installé à la sortie de Voiron qui bascule dans le mouvement Libération en 1941.

Jean Berfini, futur Dax, installe le maquis La Tençon au printemps 1943 au-dessus de la Cluse de Voreppe. La compagnie Bernard naît également dans le massif de la Chartreuse avant de rejoindre Belledonne.