Pommiers-la-Placette, le maquis Palace

Abbé Pierre

Plusieurs familles trouvent refuge dans la commune qui abrite également un Chantier de jeunesse. C’est aussi ici qu’en mars 1943, l’abbé Grouès (« Abbé Pierre ») installe un camp avec André Demirleau. Ce camp est installé aux Grands-Reynauds, dans une cabane, et se nomme Maquis Palace par dérision. Rapidement, le nombre de maquisards dépasse les capacités du camp et il devient urgent de l’encadrer. Des officiers de l’école des cadres d’Uriage montent alors régulièrement en Chartreuse pour former les maquisards. L’objectif de l’Abbé Pierre était ainsi d’apporter une éducation physique et morale aux maquisards, en les formant militairement mais aussi philosophiquement. 

En juin 1943, Maquis Palace est attaqué par les Italiens. Le groupe de l’abbé Pierre décide alors de partir, d’abord au col de la Charmette (au camp Hibou Gris) puis au chalet du ski-club de Saint-Pierre-de-Chartreuse. Là-bas, ils sont de nouveau attaqués en octobre 1943 et décident alors de quitter la Chartreuse pour rejoindre le Vercors. Ils connaîtront une fin tragique en janvier 1944 puisqu’ils seront les premiers maquisards à mourir dans le Vercors, à Malleval.